États-Unis

Les Etats-Unis, à la conquête des grands espaces

Ce sont 10 millions de km²; qui s’étendent de l’Atlantique au Pacifique. Un voyage aux États-Unis rend l’avion nécessaire. Passez de New York à Los Angeles en quelques heures. Vos vacances aux États-Unis peuvent aussi se dérouler à Las Vegas, capitale du jeu. Continuez vers La Nouvelle-Orléans pour son ambiance créole et jazzy. Vous n’êtes pas loin de la Floride, haut lieu de séjour aux États-Unis. Découvrez un ou deux parcs nationaux. De Yellowstone au Grand Canyon, personnalisez votre circuit aux États-Unis.

Une nature très variée

Le pays compte une soixantaine de parcs nationaux sur l’ensemble de son territoire. Le plus fréquenté est celui du Grand Canyon en Arizona. Le plus ancien est celui de Yellowstone. Il a été aménagé en 1872. Il jouit d’une grande réputation grâce à ses geysers. L’un d’eux,  « Old Faithful », jaillit à des intervalles très réguliers. Dans le parc de Petrified Forest, des troncs d’arbres fossilisés affichent 200 millions d’années. À Mesa Verde, les habitations troglodytes ont hébergé des Amérindiens avant la conquête occidentale.

Des villes effervescentes

Les villes américaines ne s’endorment jamais. C’est particulièrement vrai pour New York et Las Vegas. Construites en damier, elles alignent des rectangles de gratte-ciel aux allures futuristes. Leurs vastes avenues sont sillonnées de véhicules. Les centres historiques existent également. Le quartier français de La Nouvelle-Orléans est un hymne aux maisons coloniales (galeries à colonnades et balcons en fer forgé). Les rues Art déco de Miami remontent aux années 1920. La vieille ville de Chicago possède des immeubles datant de la fin du XIXe siècle.

La culture « American way of life »

Même si les transports en commun sont répandus d’une ville à l’autre, la voiture reste le réflexe américain pour se déplacer sur de moyennes distances. Les autoroutes, les drive-in et les motels facilitent énormément les trajets en véhicule. Autre aspect de la culture américaine : le gigantisme. Les portions servies dans les restaurants sont énormes, les lits des hôtels sont immenses et les pourboires doivent être généreux (15 à 20 % de la note, y compris dans les bars).

 

Territoire très étendu, extrême diversité du relief et du climat, les États-Unis présentent de fait des univers très différents qu’il s’agisse de la faune ou de la flore.

FAUNE

Les États-Unis comptent 58 parcs nationaux qui abritent de nombreuses espèces animales.

La faune est semblable à celle des régions septentrionales d’Europe et d’Asie. Parmi les grands mammifères figurent plusieurs espèces d’ours, le mouton des Rocheuses, le bison, le caribou, l’orignal, le bœuf musqué et le wapiti. Le puma et le jaguar, dans les régions les plus méridionales, le loup et le coyote, et dans l’extrême nord l’ours polaire, constituent les principaux carnivores du continent.

On trouve également de nombreux reptiles dont quelques-uns sont venimeux comme le serpent corail, le crotale et le lézard perlé du sud-ouest des États-Unis.

FLORE

La végétation naturelle des États-Unis a été modifiée de manière significative par l’activité humaine. Néanmoins, la forêt originelle est encore présente dans certains parcs nationaux. Très répandues dans le nord-est et dans la région des Grands Lacs, la forêt mixe est composée de conifères à feuillages persistant (pins blancs, sapins, cyprès, épicéas) et de feuillus à feuilles caduc (chênes, hêtres, érable, tilleuls).

En Californie, les séquoias géants et millénaires de la Sierra Nevada forment également d’étonnantes forêts.

Dans la plaine côtière atlantiques les feuillus cèdent la place aux conifères méridionaux tandis qu’en Floride et le long du Golfe du Mexique, vous pourrez admirez des centaines d’espèces de palmiers différents. Les régions du sud, quant à elles, sont connues pour leurs végétation marécageuses constituées de mangroves tropicales où abondent les palétuviers.

Pour les ressortissants français

Tous les voyageurs, y compris les enfants, doivent posséder un passeport individuel à lecture  optique en cours de validité (recommandé 6 mis après votre retour) émis au plus tard le 25/10/2005, passeport électronique ou passeport biométrique + ESTA

L’ESTA (Electronic System for Travel Authorization)

Pour tout déplacement ou pour tout vol avec un transit dans une ville américaine, les voyageurs devront dès leur réservation remplir un questionnaire sur le site https://esta.cbp.dhs.gov, afin de recevoir une autorisation de voyage indispensable pour l’embarquement. Cette autorisation est payante, environ 14 USD par personne (paiement en ligne sur le site officiel). Pour les femmes mariées, le nom complet doit être renseigné, c’est-à-dire les deux noms tels qu’ils figurent sur le passeport.

Ces informations sont données à titre indicatif. Pour plus de renseignements, consultez le site du ministère des Affaires étrangères et européennes.

Infos Pratiques:

Il est d’usage de laisser de 15 à 20 % du montant total de l’addition, le service n’étant pas inclus.

Autres pourboires : 1 USD (2 USD au bagagiste).

Pour les circuits accompagnés, il est d’usage de donner 2 ou 3 USD par personne et par jour au chauffeur et au guide.

l’Electricité est en 110 V.

Nous vous conseillons de vous munir d’un adaptateur à fiches plates de type américain.