Costa Rica

Poumon de l’Amérique Centrale, les circuits au Costa Rica vous offrent une destination où la faune et la flore sont d’une richesse incomparable. Là-bas, la nature est préservée à l’état brut, les volcans surplombent des forêts pluviales, tout y est fleurissant, coloré et verdoyant...

Le royaume de la nature

Blotti entre l’océan Pacifique et la mer des Caraïbes, le Costa Rica est un pays dont la générosité s’exprime aussi bien chez ses habitants (surnommés « ticos ») qu’à travers une nature paradisiaque et exubérante. Cet État pacifiste n’a pas d’armée et préfère à l’apprentissage de la guerre, l’apprentissage de la coopération grâce à son Université pour la Paix, fréquentée par des étudiants venus du monde entier. Là, la cordillère débordante de vie plonge dans des eaux cristallines : à l’étonnante biodiversité terrestre succède alors un écosystème sous-marin riche et délicat.

Faune et Flore

Si le Costa Rica fait figure de paradis terrestre c’est principalement en raison de sa faune et de sa flore exceptionnelles. Il faut dire que ce petit pays regroupe à lui seul près de 5 % de la biodiversité mondiale avec 32 parcs naturels abritant plus de 1 400 variétés d’arbres, principalement des ébènes, baslas et cèdres. On y trouve aussi 850 espèces d’oiseaux dont le quetzal, l’ara et le toucan sont les plus représentatifs. À cela s’ajoutent 6 500 variétés de papillons, 220 sortes de serpents mais aussi des singes, jaguars ou tapirs.

Les plages costaricaines font partie des 6 lieux mondiaux de pontes pour 5 des 8 grandes espèces de tortues marines (luth, verte, caret, ridley et caouanne). Ainsi, lors des grosses périodes de ponte (juin à novembre), jusqu’à 170 000 tortues peuvent venir pondre en quelques jours.

Pour les ressortissants français

Tout voyageur doit posséder un passeport valable au moins 6 mois après la date de retour. Pas de visa obligatoire pour tout séjour de moins de 3 mois excepté en cas de transit via une ville américaine. Nous consulter.

Ces informations sont données à titre indicatif. Pour plus d’informations, consultez le site du ministère des Affaires étrangères et européennes.